parquet pinceau

Poncer, teinter et vitrifier un parquet ancien

Ce qui fait la beauté des maisons anciennes, ce sont en grande partie les matériaux. Dans la chambre ou le salon, le parquet plaît généralement beaucoup aux familles. Mais encore faut-il savoir correctement l’entretenir ou le rénover. À partir de massif peut se poncer, se vitrifier, se teindre, se huiler… et chacun de vos choix aura un rendu différent.

Le charme de l’ancien

Lorsque nous avons entamé les recherches de maison avec ma femme, nous avons tout de suite convenu que nous souhaitions emménager dans une maison ancienne. Le charme de l’ancien, c’est exactement ce qu’il nous fallait.

Comment rénover un parquet ancien ?

La préparation et les protections adéquates

Avant d’entamer ce genre de travaux, il est important de bien se protéger. En effet , lorsque vous achetez une maison avec du parquet ancien, vous ne pouvez pas savoir ce que les anciens propriétaires ont appliqué sur le bois.

Malheureusement, bien souvent, les produits pour traiter le bois sont extrêmement nocifs pour la santé. Vitrificateurs, huile, teintes…

Lorsque vous poncerez à votre tour, vous pourriez inhaler de la poussière contenant des résidus de produits chimiques. C’est pourquoi il est important de bien vous protéger avec des gants, des lunettes et bien sûr un masque.

Voilà, ça c’est dit, vous pouvez commencer vos travaux !

L’essence du bois

Suivant la noblesse du bois de votre parquet, vous aurez plus ou moins de mal à réaliser vos travaux de ponçage. Ainsi, si votre bois est issu d’arbres résineux comme le sapin, vous aurez à faire à un bois plutôt tendre, avec une grande capacité d’absorption. Il faudra par ailleurs vous assurer, lors du passage de la machine, de ne pas appuyer trop fort, sans quoi, vous risquez d’arracher de grosses échardes. 

Dans le cas où votre parquet est composé de bois plus nobles, comme le chêne par exemple, la surface de votre parquet sera plus dure, mais beaucoup plus charmante au naturel.

La surface et la fonction de votre pièce à rénover 

La superficie de votre pièce peut paraître dérisoire, mais elle sera déterminante sur le choix de vos outils. Par ailleurs, suivant la fonction de la pièce relever, les produits seront également différent. Par exemple si vous rénover le parquet de votre salle de bain ou de votre cuisine, les produits sont généralement plus épais pour des pièces comme les chambres à coucher.

Le choix de la ponceuse

Que vous soyez professionnel ou amateur, il vous faudra considérer le choix de votre matériel en fonction de vos besoins. Du matériel professionnel est tout à fait accessible aux amateurs en passant par la solution de location.

Ponceuse de professionnels, pour les grandes surfaces 

Il existe de nombreuses solutions pour louer votre matériel chez des professionnels. Leroy Merlin, Kiloutou sont les enseignes les plus populaires. Cette solution vous permettra de louer du matériel professionnel le temps de vos travaux. Pour exemple la location d’une ponceuse professionnelle chez Kiloutou à la journée et d’environ 70 € auxquels il vous faudra ajouter les consommables comme le papier de verre. 

Les ponceuse professionnelles sont soit à rouleau, soit à disques. Les ponceuse à rouleau sont généralement considérées comme moins faciles de prise en main que les ponceuse à disque.

La bordureuse, pour finir vos pièces

La bordureuse est également un matériel professionnel et vous servira pour atteindre les bords des pièces. Ainsi vous pouvez poncer le bord des murs en complément de votre ponceuse professionnelle. 

Le coût de la location est moins cher que la ponceuse classique, comptez environ 30-40€ la journée. 

Ponceuse excentrique électroportative

C’est la solution la plus abordable. La ponceuse excentrique électro portative vous permettra de réaliser tout type de travaux à long de la rénovation de meubles jusqu’au ponçage de petites pièces à rénover. Ainsi vous pourriez utiliser cette solution pour des petites chambres de 9 à 10 m². 

Ici encore, il vous faudra prévoir le coup des consommables, c’est-à-dire de disques abrasifs à utiliser. Bien souvent on commence avec les disques les plus durs (entre 40 et 60), pour terminer avec les disques beaucoup plus tendres, comme des 180.

La teinte du bois

Après le ponçage, vous allez petit à petit découvrir la vraie couleur de votre bois, désormais “brut”. Suivant l’essence du parquet, vous voudrez peut-être appliquer une teinte spéciale pour aller au plus proche de vos idées de décoration intérieure.

Pour cela il y a des produits de teinte, s’appliquant directement sur le parquet brut.

Prenez vos précautions avant d’appliquer une teinte sur la totalité de la surface de votre parquet. Vous pouvez faire des essais dans les espaces les moins visibles de votre pièce.

La teinte appliquée en sous-couche avant le vitrificateur

Acajou, chêne clair, chêne foncé, teck… Il existe une dizaine de teintes qui restent assez naturelles. Selon les marques, les prix varient de 20 à 35€ le bidon. Les différences de prix s’expliquent principalement par la présence d’alcool dans la solution ou pas. L’alcool permet de fixer la teinte plus efficacement. Globalement, plus votre parquet est « abîmé », plus on vous conseillera de choisir la solution avec alcool, qui offrira une finition plus “épaisse”.

Notre conseil : Pour savoir rapidement si votre teinte contient de l’alcool ou pas, regardez comment on vous conseille de laver vos pinceaux après utilisation. Si vous pouvez laver vos pinceaux à l’eau, alors votre solution ne contient pas d’alcool. Si on vous conseille d’utiliser du white spirit, alors il y a de l’alcool.

La teinte contenue directement dans le vitrificateur

Vous pouvez également opter pour cette solution plus rapide, qui vous économisera une ou plusieurs couches de teintes.  En effet, certains vitrificateurs incorporent une teinte. 

A vous de choisir donc, entre vitrificateur incolore et vitrificateur teinté. 

Notre conseil : Dans les 2 cas, n’oubliez pas de passer un petit coup de papier de verre entre les 2 couches nécessaires pour une meilleure adhérence. 

La protection du parquet

Le bois d’un vieux parquet peut avoir vécu de nombreuses vies avant de croiser votre chemin. Vous aurez peut-être besoin de combler des trous avec de la pâte à bois si vos lattes de parquet sont trop abîmées. 

D’autres auront besoin d’un bon traitement vermifuge pour éloigner les mites de votre maison. N’hésitez pas à vous renseigner auprès d’experts de magasins de bricolage qui sauront vous orienter vers les meilleures solutions. 

Le rendu final

Une couche, 2 couches, 3 couches

Il est généralement conseillés d’appliquer entre 2 ou 3 couches pour votre vitrificateur. Suivant la fonction de la pièce, à vous de juger s’il vous faut un maximum de protection.

L’évolution de l’aspect de notre parquet avec 0, 1 puis 3 couches de vitrificateur dans notre chambre.

Le choix de la peinture 

Il existe également une autre alternative pour terminer son parquet ou le rénover, il s’agit de la peinture. Les avantages de cette solution sont nombreux, ils vous permettront de retaper un parquet trop abîmé pour être vitrifié. 

 Si vous faites ce choix, orientez-vous vers des peintures spéciales sol. Ces peintures ont l’ avantage d’être adhérentes pour ne pas rester dans le message. De nombreux coloris existent désormais dans des couleurs plutôt chaleureuses.

Et un fois que vous aurez terminé ce parquet, filez vous construire une jolie terrasse pour l’été !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *